Archives du mot-clé nom de domaine

noms-de-domaines-choisir-extension

Choisir son nom de domaine

Désormais principal support de communication, le nom de domaine est communiqué sur vos différents supports, qu’ils soient imprimés ou électroniques, mais également lors de votre communication verbale : radio, bouche à oreille, ou tout simplement téléphone.

Les critères minimums

Semblable aux critères de choix d’un nom de marque, facile à :

  • lire : pas trop long, attention aux consonnes redondantes, aux tirets (voir ci-après)
  • entendre / communiquer : faites un test radiophonique (Traiteurs [pluriel] [tiret] de [tiret] mariage [tiret] annecy [point] fr ) ou téléphonique (n comme nathalie ou m comme mikaël ?)
  • mémoriser : l’ordre alphabétique et les artifices tels que abc 123 e- i- kel- 2- peuvent être un critère pour le nom de votre activité et repris dans le nom de domaine, mais rarement l’inverse !
  • saisir :  attention aux erreurs de frappes (trafic.fr ou traffic.fr ) et aux pluriels !

Vous pouvez utiliser les extensions génériques :
Par ex :
tourisme.fr évoquera la France
Tourisme.eu évoquera l’Europe
tourisme.paris évoquera Paris
Tourisme.bzh évoquera la Bretagne

Valorisation des termes anglophones sur extension gTld :
France.travel

sauf exceptions, votre premier choix se fera dans gTld et ccTld (.com) : mais qui connait connaît le .website ?

Les critères techniques

La longueur

Si 67 lettres sont autorisées, attention à ne pas en abuser, car la longueur du nom de domaine a également un impact sur les adresses email !

Quel est le plus simple à retenir ?

  • fred@epnb.fr
  • fred@yellow-agence-internet-geneve.com

Les accents

Les accents sont autorisés dans les noms de domaines mais leur utilisation n’est encore que marginale.

Attention aux caractères disponibles au clavier : par l’exemple l’œ est autorisé, mais encore difficile à saisir au clavier :
– coeur.fr     ou       cœur.fr  ?

Avec ou sans tiret ?

  • oui si besoin, mais de préférence sans
  • peut éviter la juxtaposition de lettres identiques dans des mots successifs decibellausanne.ch
  • on se limitera à un seul tiret
  • une exception : le trait d’union lorsqu’il fait parti d’un mot doit être conservé : vingt-cinq.ch

Le taux de pénétration des extensions

Préférez un nom de domaine qui soit le plus cohérent avec le lieu d’exercice de votre entreprise, en tenant compte des particularités locales :

  • En France .com ≥ .fr   argent.com ≥ argent.fr
  • En belgique .be > .fr > .com
  • En Allemagne .de > .com    geld.de > geld.com
  • En Suisse .ch > .fr > .com

Si vous adressez la francophonie en général, le .fr est adapté. Si vous adressez un pays dont l’extension tld n’est pas répandue au sein même du pays, le .com peut être un bon compromis.

Les critères liés à la concurrence

Engorgement

Il devient difficile de trouver un nom de domaine : c’est principalement vrai pour les 2, 3 et 4 lettres en .com mais désormais également en .fr

Si le nom d’une marque est protégé dans un certain nombre de classes (par exemple la marque de crème dessert Mont-Blanc et les stylos Mont-Blanc), le nom de domaine lui est recherché souvent dans les moteurs de recherche et l’unicité doit aller au delà de la marque : il faut souvent un nom unique, à minima dans un secteur géographique voire dans un pays.
Par exemple :

  • cuisine.fr existe, ne pas prendre cuisine.com
  • ne pas retenir un domaine si un domaine existant est proche (3suisses => 3france.fr => france3.fr => m3france.fr)

Mots clefs dans le domaine

Vous pouvez utiliser des mots clefs dans un nom de domaine, mais attention à ne pas être trop générique. Vous pouvez être pénalisé par les moteurs de recherche ou vous attirer la foudre de votre concurrence : le nom retenu doit être typiquement celui de votre enseigne sinon de votre entreprise.

Conclusion

Les critères techniques deviendront progressivement désuets, les caractères spéciaux et accents pourront être utilisés : la saisie clavier va se raréfier et les stopwords (par ex : d’ dans « apporteur d’affaires ») ne seront plus problématiques et seront pris en compte par les moteurs de recherche.

Un compromis sera toujours nécessaire pour choisir au mieux, car le parc de domaine existant est toujours en explosion.

Etude de cas : giroagencement.fr

L’entreprise Giro Agencement réalise des aménagements d’espaces intérieurs et est basée en France, elle intervient à l’international.

Le nom giro est court et largement répandu, plusieurs marques portent ce nom, c’est un terme donc relativement difficile à référencer, il est également peu évocateur. La juxtaposition du terme « agencement » décrit bien l’activité de l’entreprise.

L’utilisation du tiret n’était pas requise : le o et le a se juxtaposant bien, mieux que ça, ils s’agencent bien : indispensable pour l’image de l’entreprise dont s’est l’activité principale.

Dans les faits, le nom commercial de l’entreprise : giro agencement, a précédé le choix du nom de domaine, et le choix du domaine a pu se faire tout naturellement à partir du premier.

photo-drapeaux-pays

Référencer un site internet à l’étranger

Lorsque l’on souhaite promouvoir son activité à l’étranger, avant de développer son lectorat, il faut disposer d’une base fiable.

En particulier, les critères suivants sont importants :

  • le site internet doit être dans la langue native de l’internaute. En revanche, si vous ne la maîtrisez pas, préférez un site internet dans votre langue maternelle, ou, si possible et si vous le maîtrisez, en Anglais. Cela donnera plus de liberté à l’utilisateur qui sera libre de traduire ou non, vous évitez ainsi nombre de contresens et erreurs de traduction.
  • Le site internet peut être hébergé dans un pays où la langue du site est parlée. Par exemple, le site www.immobilierespagne.ch est enregistré en Espagne avec un nom de domaine Suisse (CH) contenant des mots clefs en français, et est hébergé en France, c’est parfaitement cohérent pour un site francophone qui vise à s’adresser au marché suisse.
  • Les liens pointant vers votre site internet proviennent idéalement du pays de destination de votre marché (en terme d’hébergement et nom de domaine) , ce sera la preuve de votre légitimité sur un sujet donné dans le pays
  • Dans la console Google Webmaster Tools, vous pouvez cibler un pays particulier. Si vous adressez plusieurs pays, laissez la configuration par défaut.

ciblage-international-google-webmaster-tools-console

 

Vous pouvez également contrôler le bon fonctionnement de vos balises hreflang, utiles au référencement, dans le cas d’un site multilingue, ou avec affichage d’informations propres à un pays (par exemple en terme de devise EUR vs CHF)

Le choix du nom de domaine et le prix de l’or blanc : faut-il racheter un domaine d’occasion ?

snowboard.com : mise à prix 50 000 $USD : le prix de l’or blanc ?snowboard

A près de 40 000 Euros de mise à prix, le domaine snowboard.com intéressera pour sûr les grands majors de l’or blanc, et en premier lieu les fabricants et vendeurs de snowboard ! Vous souhaitez les imiter et acheter, à un prix raisonnable, un nom de domaine déjà existant ? Voici les questions qu’il vous faut vous poser au préalable.

Le nom de domaine était-il exploité ?

Si le nom de domaine était exploité, veillez à ce que l’ancienne utilisation ne porte pas atteinte à votre entreprise. Vous pouvez vous aider du cache des moteurs de recherche et des sites à « remonter le temps » d’internet pour consulter les pages qui ont pu être hébergées.

Par ex. pour snowboard.com http://web.archive.org/web/*/http://www.snowboard.com

Autre point crucial, quel était le référencement de l’ancien site internet ? le site est peut être abandonné du fait de son blacklistage et/ou de l’utilisation de techniques de référencement abusives.

Le nom de domaine contient-il des mots clefs pertinents pour vous ?

Si le nom de domaine vous intéresse, il y a de fortes chances qu’il contienne, voir qu’il soit LE mot clef que vous recherchiez. Au contraire, si il s’agit d’un nom avec une idée originale (une phrase courte, une expression), veillez à ce qu’elle soit réellement originale, et demandez-vous pourquoi le projet a été abandonné.

Un domaine issu d’un portefeuille ?

Si le domaine appartenait à un « portefeuille » de domaines, et d’un professionnel ou non des NDD (Noms De Domaines, ndlr), veillez à ce que les domaines proches ne soient pas exploités ou à restreindre votre activité à un domaine différent et clairement délimité : vous pourriez être considéré comme un parasite et en subir les frais en justice !

Pour notre exemple, snowboards.com existe et vend des snowboard ! Si les noms de domaines en .com sont libres d’usage, qui plus est lorsqu’ils s’agit de noms génériques, vous n’êtes jamais à l’abri d’un action en justice.

En conclusion, quelle est la vraie valeur du domaine ?

Vous pouvez utiliser plusieurs axes d’évaluation:

  1. la popularité du mot clef, et ce dans les différents pays
  2. le trafic actuel ou passé
  3. l’existence d’une activité antérieure sur le domaine qui pourrait (ou non) vous profiter
  4. pas de parasitage d’un nom de domaine proche (par ex. snowboards.com)
  5. l’absence d’activité néfaste sur le domaine (voir plus haut)