Archives pour la catégorie WorldWide

noms-de-domaines-choisir-extension

Choisir son nom de domaine

Désormais principal support de communication, le nom de domaine est communiqué sur vos différents supports, qu’ils soient imprimés ou électroniques, mais également lors de votre communication verbale : radio, bouche à oreille, ou tout simplement téléphone.

Les critères minimums

Semblable aux critères de choix d’un nom de marque, facile à :

  • lire : pas trop long, attention aux consonnes redondantes, aux tirets (voir ci-après)
  • entendre / communiquer : faites un test radiophonique (Traiteurs [pluriel] [tiret] de [tiret] mariage [tiret] annecy [point] fr ) ou téléphonique (n comme nathalie ou m comme mikaël ?)
  • mémoriser : l’ordre alphabétique et les artifices tels que abc 123 e- i- kel- 2- peuvent être un critère pour le nom de votre activité et repris dans le nom de domaine, mais rarement l’inverse !
  • saisir :  attention aux erreurs de frappes (trafic.fr ou traffic.fr ) et aux pluriels !

Vous pouvez utiliser les extensions génériques :
Par ex :
tourisme.fr évoquera la France
Tourisme.eu évoquera l’Europe
tourisme.paris évoquera Paris
Tourisme.bzh évoquera la Bretagne

Valorisation des termes anglophones sur extension gTld :
France.travel

sauf exceptions, votre premier choix se fera dans gTld et ccTld (.com) : mais qui connait connaît le .website ?

Les critères techniques

La longueur

Si 67 lettres sont autorisées, attention à ne pas en abuser, car la longueur du nom de domaine a également un impact sur les adresses email !

Quel est le plus simple à retenir ?

  • fred@epnb.fr
  • fred@yellow-agence-internet-geneve.com

Les accents

Les accents sont autorisés dans les noms de domaines mais leur utilisation n’est encore que marginale.

Attention aux caractères disponibles au clavier : par l’exemple l’œ est autorisé, mais encore difficile à saisir au clavier :
– coeur.fr     ou       cœur.fr  ?

Avec ou sans tiret ?

  • oui si besoin, mais de préférence sans
  • peut éviter la juxtaposition de lettres identiques dans des mots successifs decibellausanne.ch
  • on se limitera à un seul tiret
  • une exception : le trait d’union lorsqu’il fait parti d’un mot doit être conservé : vingt-cinq.ch

Le taux de pénétration des extensions

Préférez un nom de domaine qui soit le plus cohérent avec le lieu d’exercice de votre entreprise, en tenant compte des particularités locales :

  • En France .com ≥ .fr   argent.com ≥ argent.fr
  • En belgique .be > .fr > .com
  • En Allemagne .de > .com    geld.de > geld.com
  • En Suisse .ch > .fr > .com

Si vous adressez la francophonie en général, le .fr est adapté. Si vous adressez un pays dont l’extension tld n’est pas répandue au sein même du pays, le .com peut être un bon compromis.

Les critères liés à la concurrence

Engorgement

Il devient difficile de trouver un nom de domaine : c’est principalement vrai pour les 2, 3 et 4 lettres en .com mais désormais également en .fr

Si le nom d’une marque est protégé dans un certain nombre de classes (par exemple la marque de crème dessert Mont-Blanc et les stylos Mont-Blanc), le nom de domaine lui est recherché souvent dans les moteurs de recherche et l’unicité doit aller au delà de la marque : il faut souvent un nom unique, à minima dans un secteur géographique voire dans un pays.
Par exemple :

  • cuisine.fr existe, ne pas prendre cuisine.com
  • ne pas retenir un domaine si un domaine existant est proche (3suisses => 3france.fr => france3.fr => m3france.fr)

Mots clefs dans le domaine

Vous pouvez utiliser des mots clefs dans un nom de domaine, mais attention à ne pas être trop générique. Vous pouvez être pénalisé par les moteurs de recherche ou vous attirer la foudre de votre concurrence : le nom retenu doit être typiquement celui de votre enseigne sinon de votre entreprise.

Conclusion

Les critères techniques deviendront progressivement désuets, les caractères spéciaux et accents pourront être utilisés : la saisie clavier va se raréfier et les stopwords (par ex : d’ dans « apporteur d’affaires ») ne seront plus problématiques et seront pris en compte par les moteurs de recherche.

Un compromis sera toujours nécessaire pour choisir au mieux, car le parc de domaine existant est toujours en explosion.

Etude de cas : giroagencement.fr

L’entreprise Giro Agencement réalise des aménagements d’espaces intérieurs et est basée en France, elle intervient à l’international.

Le nom giro est court et largement répandu, plusieurs marques portent ce nom, c’est un terme donc relativement difficile à référencer, il est également peu évocateur. La juxtaposition du terme « agencement » décrit bien l’activité de l’entreprise.

L’utilisation du tiret n’était pas requise : le o et le a se juxtaposant bien, mieux que ça, ils s’agencent bien : indispensable pour l’image de l’entreprise dont s’est l’activité principale.

Dans les faits, le nom commercial de l’entreprise : giro agencement, a précédé le choix du nom de domaine, et le choix du domaine a pu se faire tout naturellement à partir du premier.

texte-tablette-editeur-redacteur

Améliorer son référencement avec l’OCR et les outils PDF pour extraire du texte d’un fichier image

Pour un bon référencement de votre site internet, vous devez publier du contenu original et unique. Cela vous permet non seulement de favoriser les requêtes longue traine, la multiplication du contenu augmentant le nombre de correspondances (exactes ou partielles) possibles avec les recherches des internautes, mais également de démarquer votre site internet vis à vis de google par sa capacité à disposer de ce contenu unique.

Au delà des techniques de générations de contenu (bannies par Google), ou de l’écriture de contenu (très consommatrice en temps), vous disposez peut être d’une littérature d’entreprise ou d’ouvrages originaux et uniques (dont vous disposez de tous les droits d’auteur ou de reproduction), voir même de captures d’écran, dont le contenu pourrait être judicieusement et généreusement utilisé pour alimenter votre site internet en corpus uniques.

Associée aux multiples logiciels permettant d’extraire ou de copier le texte présent dans un fichier image, tout ça grâce à la technologie OCR (optical character recognition = reconnaissance optique de caractères), vous allez pouvoir obtenir votre précieux sésame (le contenu unique) en quelques clics.

Dans cet article, nous vous recommandons 8 solutions efficaces pour copier ou extraire du texte depuis un fichier image.

1 – PDFelement 6

Un des meilleurs logiciels pour gérer les fichiers images et en extraire ou copier le texte est PDFelement 6.
Il présente les fonctionnalités pour une parfaite gestion de vos fichiers, c’est un redoutable éditeur de PDF :

  • Modifier du texte : suppression/ajout de texte, changement de police, d’alignement, de taille des caractères, de couleurs ;
  • Éditer des images et des objets et ajouter ou supprimer des objets/images sur n’importe quelle partie du fichier ;
  • Ajouter des annotations : ajout de tampons, de zones surlignées, vous pouvez souligner ou barrer du texte, ajouter des notes, des numérotations Bates ;
  • Fusionner plusieurs PDF en un seul PDF ;
  • Diviser un fichier en plusieurs documents ;
  • Créer un PDF à partir d’une page vierge ;
  • Créer des formulaires PDF à remplir, ou vous pouvez remplir des formulaires PDF numériquement ;
  • Ajouter ou supprimer une page ou plusieurs pages ;
  • Extraire des données de différents fichiers, comme des feuilles de calculs par exemple ;
  • Convertir différents formats de fichiers (HTML, TEXT, Images, Word, PPT, Excel, etc.) en PDF, et convertir des PDF en différents formats ;
  • Copier ou extraire du texte à partir d’un fichier image avec la technologie OCR puissante et précise.

Sa fonctionnalité OCR est particulièrement intéressante, elle est disponible dans 23 langues dont le français, l’anglais, l’espagnol, l’allemand, le chinois et le japonais. Avec l’OCR, vous pourrez extraire ou copier le texte de tous vos documents images afin de les transformer en fichiers consultables et modifiables.
L’OCR de PDFelement 6 est très précise et elle conserve la mise en page du fichier d’origine (style de polices, titres, taille de police, tableaux etc.)

Pour effectuer l’OCR avec PDFelement 6, suivez ces quelques étapes très simples et rapides pour obtenir le meilleur résultat possible :

Étape 1 : Ouvrir le fichier Image

Démarrez Wondershare PDFelement et cliquez sur « Ouvrir » dans l’onglet Fichier pour naviguer dans vos dossiers et choisissez le fichier Image comportant du texte que vous voulez extraire/copier.

Étape 2 : Extraire/copier le Texte du Fichier Image

Une fois le fichier ouvert, cliquez sur « OCR » dans la barre d’outils de l’onglet Modifier.
Choisissez la langue de sortie souhaitée du fichier image (parmi de nombreuses langues disponibles) en cliquant sur « Changer la Langue », et choisissez l’intervalle de pages sur lesquelles effectuer l’OCR en cliquant sur « Personnaliser des Pages ».
Enfin, cliquez sur OK pour effectuer l’OCR.

Étape 3 : Modifier le document OCR

Après avoir effectué l’OCR sur votre fichier image, vous pourrez alors faire toutes les modifications que vous souhaitez sur ce document puisque le texte aura été extrait et sera modifiable. Pour l’éditer, cliquez sur l’onglet correspondant aux modifications que vous souhaitez faire (ex. : onglet Pages, Modifier ou Annotations) et choisissez les outils nécessaires, effectuez les modifications puis terminez par enregistrer le fichier finalisé dans le format souhaité (Word, PDF, PPT, etc.)

2 – PDF OCR X

PDF OCR X est un logiciel à télécharger et permettant de convertir des fichiers PDF et ainsi que des images en documents TXT. Il extraie donc le texte contenu dans une image. Puis, vous aurez la possibilité de modifier ce texte en appliquant différents outils d’édition rapides et faciles. Les textes extraient conservent leur mise en page originale et les documents contenant des tableaux et des objets sont reconnus par le logiciel.
Le logiciel prend en charge les formats JPG, TIF, GIF, PSD, PNG contenant du texte, donc vous pourrez utiliser l’OCR sur ces types de fichiers avant d’enregistrer le texte extrait et le fichier terminé au format PDF.
PDF OCR X présente également la possibilité d’effectuer l’OCR dans une vingtaine de langues telles que le français, l’espagnol, l’anglais, l’allemand ou encore l’italien par exemple.
C’est un logiciel assez abordable pour extraire et copier du texte à partir d’image avec la fonction d’OCR, mais utilisez-le seulement si vous n’avez pas de grands besoins en édition sur les données extraites.

3- Prizmo

Prizmo est un logiciel dont la fonctionnalité clé est d’effectuer l’OCR pour extraire et copier du texte à partir de fichiers scannés ou d’images. Il permettra d’exporter le fichier en plusieurs formats mais présente quand même plus de limites dans les formats de fichiers de sortie que les autres logiciels recommandés dans cet article.
Cependant, l’OCR est parfaite dans la langue choisie, et vous pouvez effectuer l’OCR directement depuis la fenêtre d’accueil du logiciel, fournissant un gain de temps.
Prizmo présente une interface simple et intuitive, surtout pour les utilisateurs débutants, ceux-ci n’ont pas besoin de s’y connaitre en éditeur de PDF pour pouvoir utiliser les simples fonctionnalités du logiciel.
Ce logiciel n’est pas très cher et serait parfait si vous n’avez pas besoin de fonctions d’édition exceptionnelles.

4 – OCRKit

OCRKit est un logiciel intuitif, très simple à utiliser et super efficace pour extraire ou copier du texte à partir d’images en effectuant la fonction OCR sur des fichiers scannés sur Mac mais aussi sur Windows.
OCRKit permet d’effectuer l’extraction de texte sur plusieurs fichiers en même temps et la précision du logiciel est surprenante, quel que soit l’état ou la résolution du fichier image original.
Si vous devez extraire les données d’un scan de documents – ou d’une image – particulièrement vieux ou endommagé, on vous recommande d’essayer OCRKit si vous ne voulez pas dépenser beaucoup d’argent sur ce type de logiciel OCR.
Il y a d’autres fonctions intéressantes sur OCRKit ; l’outil de rotation détecte automatiquement l’orientation de chaque fichier, donc vous n’aurez pas besoin de faire pivoter manuellement vos documents.
OCRKit détecte aussi automatiquement différentes langues sur vos images, ce qui est une fonction très utile si vous scannez des documents dans plusieurs langues.
OCRKit est intégré avec Pages, le logiciel processeur de documents sur Mac, ce qui signifie que vous pouvez modifier votre document ou le texte extrait avec l’application Pages.

5 – OneNote

OneNote est un des meilleurs outils OCR gratuits depuis de nombreuses années maintenant. En fait, la fonction OCR de OneNote est une fonction moins connue de l’application que les utilisateurs utilisent peu.
Mais nous vous recommandons de l’utiliser afin de vous rendre compte à quel point cette fonctionnalité est parfaite pour extraire ou copier du texte à partir d’images de manière rapide et précise.
Dans ce logiciel, vous aurez simplement à ouvrir votre fichier image, puis à cliquer sur « Copier texte depuis image » et coller le texte où vous le souhaitez, sur une page vierge ou sur n’importe quel autre type de document.

6 – FreeOCR

FreeOCR est souvent cité comme l’un des meilleurs outils pour extraire du texte depuis des images et ce n’est pas pour rien !
Même si les mises à jour sont peu courantes, le logiciel ne crée pas de problème, même sur les systèmes les plus récents.
Une super option dans ce logiciel est la possibilité d’exporter le texte extrait directement dans Microsoft Word. FreeOCR lui-même n’a pas vraiment de super options d’édition, mais en exportant le texte extrait dans Word, cela ne devrait pas vraiment poser de problème.
Malheureusement, si votre image source n’est pas de haute résolution ou est de mauvaise qualité, FreeOCR ne sera pas tellement précis, contrairement aux autres logiciels dans cet article.

7 – Copyfish

Copyfish est une simple extension pour Google Chrome et elle est un peu plus flexible que d’autres outils proposés dans cet article.
À la place de travailler à partir d’un fichier image, vous pouvez utiliser Copyfish pour sélectionner n’importe quelle partie de la page de votre écran navigateur et extraire le texte à partir de là de manière instantanée.
S’il s’agit d’une image, vous pouvez simplement sélectionner l’image entière au lieu de télécharger l’image en premier avant de la charger dans un logiciel OCR.
Plutôt pratique, n’est-ce pas ?

8 – Online OCR

Online OCR est une solution un peu différente, en effet, si vous ne souhaitez pas installer de logiciel, d’application ou d’extension, alors nous vous recommandons Online OCR.
Avec cet outil en ligne, vous pouvez sélectionner un fichier image et simplement extraire le texte rapidement et de manière pratique.
Online OCR est très rapide, simple à utiliser et permet de sortir le texte extrait en formats texte, Word ou Excel. Rien de plus !
C’est une solution rapide et pratique, sauf si vous souhaitez quelque chose d’un peu plus poussé pour éditer les données extraites de votre image.

L’édition de fichiers images pour collecter vos textes n’a plus besoin d’être compliquée. Nous vous embêter plus à retaper manuellement le texte que vous avez trouvé dans une image ou même dans un fichier scanné. Nous sommes en 2017 ! Tout est possible ! Avec la liste de recommandations ci-dessus, vous êtes paré pour tous vos besoins en termes d’OCR et d’extraction ou de copie de texte sur fichier image. Notre petit préféré reste PDFelement 6, l’OCR est absolument parfaite et tous ses autres outils d’édition sont un bonus non négligeable pour la gestion de tout type de fichier.

photo-drapeaux-pays

Référencer un site internet à l’étranger

Lorsque l’on souhaite promouvoir son activité à l’étranger, avant de développer son lectorat, il faut disposer d’une base fiable.

En particulier, les critères suivants sont importants :

  • le site internet doit être dans la langue native de l’internaute. En revanche, si vous ne la maîtrisez pas, préférez un site internet dans votre langue maternelle, ou, si possible et si vous le maîtrisez, en Anglais. Cela donnera plus de liberté à l’utilisateur qui sera libre de traduire ou non, vous évitez ainsi nombre de contresens et erreurs de traduction.
  • Le site internet peut être hébergé dans un pays où la langue du site est parlée. Par exemple, le site www.immobilierespagne.ch est enregistré en Espagne avec un nom de domaine Suisse (CH) contenant des mots clefs en français, et est hébergé en France, c’est parfaitement cohérent pour un site francophone qui vise à s’adresser au marché suisse.
  • Les liens pointant vers votre site internet proviennent idéalement du pays de destination de votre marché (en terme d’hébergement et nom de domaine) , ce sera la preuve de votre légitimité sur un sujet donné dans le pays
  • Dans la console Google Webmaster Tools, vous pouvez cibler un pays particulier. Si vous adressez plusieurs pays, laissez la configuration par défaut.

ciblage-international-google-webmaster-tools-console

 

Vous pouvez également contrôler le bon fonctionnement de vos balises hreflang, utiles au référencement, dans le cas d’un site multilingue, ou avec affichage d’informations propres à un pays (par exemple en terme de devise EUR vs CHF)

clef-numerique

L’intérêt du protocole sécurisé SSL (ou TLS) sur votre site internet

L’internet grand public, apparu il y a 20 ans en 1994, s’est construit en même temps que la technologie. La sécurité sur Internet a elle aussi évoluée, au fur et à mesure des besoins grandissants, avec la démocratisation du e-commerce et des plateformes des jeux en ligne. Si l’on prend une liste de site internet ecommerce (Amazon.ch, Ricardo.ch), ou de jeux en ligne (Casinoenligne.ch), on constate que ces sites internet utilisent et mettent en avant des protocoles et certificats sécurisés TLS/SSL

Que sont SSL et TLS ?

Le protocole SSL, pour Secure Socket Layer (couche sécurisée de connexion), ou TSL, pour Transport Layer Security (couche de transport sécurisée) sont deux protocoles qui sécurisent les échanges de données entre votre navigateur internet et le serveur du site internet, afin d’assurer:

  • le chiffrement des données, prévenant quiconque de venir les lire en chemin
  • l’intégrité des données, prévenant quiconque de les modifier sur leur chemin
  • dans certains cas, la non répudiation des données, prouvant que vous en êtes l’auteur. Il s’agit dans ce cas de certifier l’identité de l’émetteur avec un mécanisme plus solide qu’un simple mot de passe.SSL est plus exactement l’ancêtre de TLS, mais la diffusion du mot fait que l’on parle aujourd’hui et par abus de langage de certificats SSL alors qu’il s’agit bien souvent de certificats TLS.

Comment est-ce que cela marche ?

  1. Le système repose sur un système de paire de clef et un algorithme mathématique. La clef publique est accessible à tout le monde, et permet par exemple de fermer un coffre avec un message à l’intérieur. La clef privée n’est connue que du propriétaire du coffre et lui seul peut lire à l’intérieur, un peu comme une boite aux lettres de la poste.
  2.  Le site internet sécurisé créer avec ce mécanisme un certificat, c’est l’équivalent d’un passeport, qu’il va présenter à chaque internaute.
  3. Un tiers de confiance : par exemple un gouvernement, ou une entreprise suffisamment réputée, comme par exemple Symantec, signe le certificat pour prouver l’identité de l’utilisateur
  4. Chaque internaute, via son navigateur internet, va interroger le tiers de confiance lorsqu’il se connecte au site internet sécurisé pour s’assurer qu’il est bien en train de s’adresser au serveur qu’il s’imagine être.
  5. Si l’internaute est convaincu, il peut initier le dialogue crypté avec le serveur sécurisé.

    Comment le reconnaître sur un site internet ?

    Outre le fameux « cadenas vert » qui peut virer à l’orange lorsque le site n’est pas signé par un tiers de confiance, un autre indice de son utilisation avant même de se connecter est l’adresse du site internet qui ne commence alors plus par http:// mais par https://

    Quelles sont les applications ?

    La première application concerne les paiements en ligne. En sécurisant le tunnel de transaction, personne n’est capable de lire ni les numéros de votre carte bancaire ni le montant de la transaction.

    Autre exemple d’application, s’assurer de l’absence de fraudeur, par exemple pour les sites de jeu en ligne, il est indispensable pour l’éditeur du site internet que chaque joueur soit un joueur humain authentique, et non un robot informatique qui pirate le système, ne serait-ce que pour assurer l’équité entre les différents joueurs. Le protocole SSL complexifie le travail des pirates.

    Au delà de la navigation, les sites internet peuvent également utiliser ces protocoles de clefs privées/clefs publiques pour chiffrer les données dans leur base de données.

    Le téléchargement de logiciel doit dans la mesure du possible s’effectuer uniquement sur des sites internet sécurisés par HTTPS. Sans vous le garantir, le chiffrement et le téléchargement sur un site réputé et sécurisé via HTTPS permet d’éviter de télécharger un nouveau virus alors que l’on pensait télécharger le remède à un autre…

Les conséquences de l’utilisation de HTTPS

Les transactions sont plus sûres, et l’absence de cadenas vert peut et doit vous alerter sur un danger potentiel : par exemple un virus sur votre ordinateur
Les sites internet dotés de HTTPS bénéficient d’un coup de pouce de la part de Google en terme de référencement. Le passage à HTTPS n’est pas forcément coûteux, n’hésitez pas à nous solliciter pour un devis gratuit.

Pourquoi je vois sans arrêt un message d’erreur de sécurité

Si vous voyez un message tel que « Il existe un problème avec le certificat de sécurité de ce site Web … » sur de nombreux sites internet, c’est souvent le signe:

  • soit d’un piratage
  • soit d’une date mal configurée sur votre ordinateur. Sur un ordinateur fixe, c’est souvent la pile située sur la carte mère qui ne parvient plus à enregistrer la date. La correction de l’heure permet dans ce cas la résolution instantanée du problème.
social-networks

De l’impact du nombre de fans sur les réseaux sociaux

Notoriété auprès des visiteurs

Si les commandes par internet sont entrées dans les mœurs, et bien que les tranches les plus âgées de la population y aient moins recours, les commandes passées sur des sites internet jusqu’alors inconnus mais découvert lors d’une recherche donnent souvent lieu à des vérifications simples par l’acheteur, vérifications d’autant plus poussées que le montant de l’achat est important :

  • ancienneté de l’entreprise
  • immatriculation auprès de l’état
  • existence ou absence d’une communauté d’acheteur sur les réseaux sociaux : votre nombre de fans sur Facebook ou votre page LinkedIn entrent en jeu ici. Une entreprise se prévalant d’une centaine de commande par jour mais n’affichant que 40 fans sur Facebook ne sera pas crédible.
  • entreprise toujours en activité : votre activité sur les réseaux sociaux et des Likes sur vos publications entrent en jeu ici : plus vous aurez d’activité récente, incluant de nouveaux likes, plus vous serez « vivant » sur l’Internet.

Visibilité de vos publications

Plus vous aurez de fans, et plus mécaniquement vos publications seront relayées sur Internet, que ces fans soient actifs ou non, par le simple fait de publier sur votre mur ou sur celui de vos fans, les amis de vos amis y auront accès, le nombre de fans a donc un impact direct sur le trafic en provenance des réseaux sociaux, et ce quelque soit l’origine de ces fans (commerciaux ou authentiques).

Impact sur les moteurs de recherche

Si l’impact d’un nombre de fans n’est pas établi, en revanche le simple affichage et trafic d’information en relation avec les réseaux sociaux compte. Les liens externes pointant vers un site internet sont comptabilisés et la répartition des pourcentages de représentativité selon la typologie des sites référents a un impact sur votre positionnement. La mesure du volume de trafic en provenance des réseaux sociaux et des sollicitations des réseaux sociaux qui interagissent avec votre site internet pour choisir par exemple les photos à relayer sur Facebook, sont des indicateurs précieux pour Google (et les autres moteurs de recherche) qui peuvent ainsi établir un mix.

L’achat de Likes

Pour Google, officiellement toute manœuvre visant à augmenter artificiellement un facteur, en d’autres termes tricher, est pénalisant… concernant le fait d’acheter des likes ou de fan il ne s’agit ni plus ni moins que de distribution de flyers lorsque les fans sont authentiques. Les méthodes de publicité s’adaptent au support internet, et là encore, c’est l’entreprise qui dispose du plus de moyens qui tirent le mieux sont épingle du jeu. Dans le cas de fans Facebook, si ceux-ci sont authentiques et consentants, la mécanique du réseau social sera en votre faveur. Évitez toutefois l’achat de fans à bas prix dans des pays étranger ou ne parlant pas votre langue : l’affichage de trop nombreux fans avec des noms écrit dans un autre alphabet que le votre jouera en votre défaveur.

Les prestations de référencement internet proposées par une Agence SEO à Paris

Ces services, de plus en plus encadrés par Google et les moteurs de recherche en général, sont concentrés autour de l’amélioration de votre site internet, sur son contenu et les technologies, et plus généralement de la communication de l’entreprise.

La recherche de mots clefs et de contenu pertinent pour votre site internet

Ce stade de la recherche, purement marketing, consiste à identifier par rapport à vos objectifs commerciaux, mercantiles, quels sont les contenus et les mots clefs utilisés par les internautes pour vous retrouver. Il est indispensable d’accorder le vocabulaire de votre site internet à celui de vos clients. Par exemple une entreprise canadienne de chaussette commercialisant ses produits en France et qui utilisait le mot clef « bas » sur son site internet qui signifie « chaussette » au canada… En l’occurrence la solution a été de créer un site dédié pour la France.

L’optimisation SEO technique de votre site internet

Ce travail consiste en l’amélioration technique de votre site internet de sorte qu’il soit, pour vos visiteurs habituels, mais également pour les visiteurs robots des moteurs de recherche, le plus agréable et sécurisé à lire. Par exemple cela inclue :
– la mise en place de balises sémantiques, sur le prix de vos produits ou sur la hiérarchisation du contenu sur vos pages
– la surveillance du contenu en double, notamment via le parcours de vos URLs et de leur unicité
– la mise en place d’une connexion sécurisée via des certificats SSL et le protocole HTTPs.
– la mise en place de plan de site XML ou de directives pour les robots, pour tester si votre site en dispose essayer

www.votresite.com/sitemap.xml ou encore www.votresite.com/robots.txt

Community manager

Analogie visuelle entre la tour Eiffel et la toile du www

Cette prestation consiste à prendre le relai de votre service communication pour répondre aux internautes, satisfaits ou non de vos services et/ou de votre entreprise. Le community manager est particulièrement actif sur les réseaux sociaux (Facebook, Google Plus), mais aussi sur les forums ou encore les pages jaunes pour protéger votre image de marque et répondre loyalement aux clients. En effet certains clients mécontents (on soupçonne parfois également des concurrents!) n’hésites pas à poster des messages déloyaux dénués de vérité.
L’intérêt de passer par une entreprise de référencement est que cette dernière sera en mesure d’aller localiser là où les clients ont posté leur message et saura rassurer les internautes.

Pour mettre en œuvre ces prestations de référencement en île de France, nous vous invitons à faire appel à une agence SEO à Paris .

Etes vous infecté par le virus malware soaksoak (template-loader.php) et quel impact sur votre référencement WordPress

Etes-vous infecté ?

Le plus simple est de contrôler la date de dernière modification du fichier /wordpress/wp-includes/template-loader.php

Si elle remonte à moins d’un mois, contrôlez qu’elle coïncide avec la date à laquelle vous avez installé le wordpress, ou à la date de sa dernière mise à jour. Vous pouvez par exemple contrôler la date de dernière modification des fichiers présents dans le dossier wp-includes.

En ligne de commande vous pouvez très rapidement obtenir la liste des sites concernés sur votre serveur :

find . -name template-loader.php -exec stat -c « %n %y » {} \;

Comment se protéger ?

Assurez vous d’avoir revslider en version 4.2 ou supérieure. Les versions 4.1.4 et inférieur doivent être mises à jour sans délai. Si vous appréhendez cette mise à jour en raison d’un thème particulier, de modifications spécifiques, vous pouvez également faire une mise à jour manuelle du plugin revslider

Si vous êtes concernés par la faille revslider, nous vous recommandons de modifier vos mots de passe WordPress et de base de données, ceux-ci ont pu être compromis.

Que faire si vous êtes infecté ?

Le plus sage est de modifier l’ensemble des mots de passe utilisateurs, le mot de passe de votre base de données et de réinstaller wordpress. Ensuite mettez à jour revslider vers sa dernière mise à jour.

wp-includes/js/swobject.js

Quels impact sur votre référencement

Si vous n’avez pas été infecté, aucun. Voir un impact positif car certains sites concurrents ont pu être infecté. Si vous avez été infecté, pas de souci, le black-listage de google est temporaire, vous pouvez contrôler l’état de votre infection à l’aide de l’outil de google http://safebrowsing.clients.google.com/safebrowsing/diagnostic?site=google.fr

Faites procéder à une nouvelle indexation de votre site internet depuis l’outil Google Webmaster Tools

Les impacts de l’infection seront probablement temporaire mais vous pouvez craindre une légère dévaluation de votre référencement : la mise à jour et la sécurité de votre site internet sont un critère important. Google tiendra également probablement compte de l’effet de masse qui peut perturber ses propres algorithmes.

La masse cachée des liens (backlinks) invisibles

Votre site internet est visible sur d’autres sites internet, ce sont les traditionnels « backlinks » ou liens externes, mais il existe une multitude de liens auxquels on ne pense pas et qui sont pourtant pertinents pour les moteurs de recherche lorsqu’ils parviennent à accéder à ce type d’information.

Les liens techniques

Les moteurs de recherche n’ont souvent (normalement) pas accès à ces informations, mais l’on peut imaginer des statistiques par des manières détournées,  par exemple fournies de manière anonyme par un antivirus qui analyse les liens et/ou les emails, par l’extention google toolbar de votre navigateur, google desktop, etc…

  • La signature de vos emails professionnels : pensez à rajouter votre www et/ou un lien vers votre page Facebook
  • Le corps d’emails échangés entre des particuliers ou des professionnels : souvent des liens vers la page d’accueil ou vers une page profonde pour demander un avis ou pour conseiller
  • Les statuts de messagerie instantanée comme Skype, Google Chat, Facebook : parlez de votre site internet
  • Dans vos emails automatiques : si vous avez une boutique en ligne qui envoie des emails, dans votre lettre d’information
  • Dans les favoris des navigateurs internet et même en raccourci sur votre bureau
  • Dans les publications spécialisées au format papier: signez toujours avec votre www : google books passera tôt ou tard pour numériser cet exemplaire papier !

Les liens visuels

  • Sur votre papier à entête: c’est une évidence mais souvent omise
  • Dans vos documents comptables: factures bien entendu, mais également devis et bon de commande
  • Sur votre boite aux lettres, en particulier si elle est visible dans la rue ou dans le hall d’immeuble de bureaux qui génèrent du traffic
  • Sur vos enveloppes: le facteur, les services de courrier des destinataires lisent ce qu’ils voient sur l’enveloppe : si vous envoyez 500 courriers par an c’est 500 opportunités supplémentaires
  • Sur votre carte de visite, que vous distribuez et rajoutez dans tous vos courriers
  • Sur vos véhicules flotte d’entreprise
  • Sur un panneau enseigne

L’adresse IP : la crédibilité de votre site internet

L’adresse IP de votre site internet en dit long sur les moyens que vous accordez à votre site internet !

En effet, chaque site internet est hébergé sur un serveur informatique. Pour mutualiser les coûts, autrement dit pour payer moins cher, il est tentant d’installer plusieurs sites internet sur le même serveur, et cette situation est très fréquente, y compris pour des sites internet à trafic moyen.

L’inconvénient de cette technique, outre les performances et la vitesse d’affichage de votre site internet dans le navigateur du visiteur, c’est qu’elle contraint par défaut à partager l’adresse IP (i.e. l’adresse physique) du serveur entre plusieurs sites internet qui n’ont parfois rien à voir entre eux !

Exemple d’IP concernée

A titre d’exemple, l’adresse IP 84.16.93.108 héberge plusieurs sites internet dont (liste non exhaustive), et à la date d’aujourd’hui :

  • calendriergratuit.fr
  • symptomes.info
  • killou.net
  • typidesign.be
  • lachtitepelote.com
  • camillebloch.ch
  • haiku-lausanne.ch
  • wi-spa-geneve.ch

Inconvénients pour le référencement

Les inconvénients de ce partage en terme de référencements sont :

  • La diversité des domaines hébergés: plusieurs pays concernés, plusieurs thèmes et sujets différents, qui entrainent une forme de « diffusion » de la valeur « référencement » du serveur.
  • La crédibilité par les coûts: qui dit moins de moyens dit moins de valeur de l’entreprise
  • La crédibilité technique en raison du contenu à caractère litigieux (piratage, contenu réservé aux adultes) aura un effet néfaste voir pourra entrainer un bannissement de l’IP sur certains serveurs
  • La crédibilité technique en raison du comportement

Ais-je besoin d’une IP par domaine

Tout dépend de votre activité ! Un indépendant, un artisan, un particulier qui loue une maison, un blog personnel, n’aura pas forcément besoin d’une IP indépendante. Plus votre activité est locale, facilement identifiable, moins vos besoins en terme de référencement seront importants. Plus vous souhaitez être visible, crédible, et si vous souhaitez vous positionner sur des termes très compétitifs, plus une IP dédiée est conseillée.

La solution recommandée et la moins chère

Vous pouvez très bien continuer à utiliser votre hébergement mutualisé, mais en sollicitant une adresse IP distincte pour votre nom de domaine. Les coûts restent mutualisés, en dehors de l’adresse IP, qui peut être facturée jusqu’à 50 CHF par an.

Google : futur nom commun, monopole et risques liés

Aujourd’hui, en lisant la Tribune de Genève, je suis tombé sur cette magnifique publicité

Pub de la Tribune de la Geneve et Monopole de Google

de l’Université de Genève en page d’accueil. Elle promeut une journée sur le droit du travail qui se déroule à l’UNIGE au mois d’avril. En règle général sur une publicité de cet acabit, on doit retrouver un moyen d’en savoir plus sur l’événement par exemple un site web, un email ou pourquoi pas un QR code. Ici première surprise, pas de site web, mais une simple mention

« Voir Google : Journée de droit du travail du travail »

Cet intitulé vous invite à aller chercher sur le moteur de recherche de Google le nom de l’événement. Cette manière de faire me fait me poser plusieurs questions:

  1. Est-il plus facile de donner à un lecteur de quotidien un site web ou les mots clés à rechercher dans un moteur de recherche?
  2. En écho à ce qui se passe en France cette semaine au sujet de Google et la « pub clandestine », est-ce que l’UNIGE ne fait pas une belle pub gratuite en première page d’un journal local?
  3. Au final, est-ce que le mot Google ne devient pas une antonomase – un nom propre (ou de marque) qui désigne un nom commun- comme Frigidaire, Scotch, Diesel, Kleenex

Je n’ai pas vraiment de réponses globales à ses différents points, mais je comprends pourquoi l’UNIGE le fait de cette manière, car combien de personnes autour de vous pour accéder à un site web ouvrent un navigateur et au lieu de taper une adresse directement font une recherche Google avec l’URL dedans.

Le second problème vient du risque que l’UNIGE prend à envoyer des gens sur une plateforme dont ils n’ont aucune garantie que leur site sorte en premier dans les résultats, eh oui ils ne sont pas les seuls au monde à faire une conférence sur ce thème. Un simple Google Bombing et leur site disparait des résultats avec un investissement publicitaire réduit à néant.

Le dernier point est sémantique. Si l’UNIGE avait utilisé « voir moteur de recherche » ou « voir Bing », je ne pense pas que les lecteurs auraient le réflexe d’ouvrir un navigateur. J’irais même plus loin, cela donne surement une crédibilité à la référence.